samedi, mars 25, 2017
Login

Adherents

1• Arepo ou la Lucy des mots croisés

Il est des inscriptions anciennes qui gardent un certain secret. C'est le cas de l'une d'entre elles que l'on a retrouvé en plusieurs endroits dans le bassin méditerranéen, de la Mésopotamie à Pompéi.

On s'accorde à la considérer comme la première grille de mots croisés, même sil s'agit plus exactement de mots carrés et qu'elle n'a pas forcément le sens d'un jeu et, bien sûr, pas de définitions..
Elle se présente sous la forme suivante, où la grille a été ajoutée :

      SATOR
AREPO
TENET
OPERA
ROTAS

Cette inscription est fort intéressante, même si probablement on cherche à lui en faire dire plus qu'elle n'en disait à l'origine.

En lisant les mots dans l'ordre naturel, on voit apparaître une phrase latine assez bien construite :

      Sator Arepo tenet opera rotas.

Sator veut dire planteur, semeur, créateur ou père.

Arepo ressemble à un nom propre.

Tenet est une troisième personne de l'indicatif du verbe Tenere qui signifie tenir, diriger, avoir en mains.

Opera désigne le travail, l'?uvre, la peine, la besogne.

Enfin Rota, rotae, qui signifie roue ou char, donne bien rotas à l'accusatif pluriel, comme rosa, rosae donne rosas.

On peut esquisser une timide traduction qui donnerait : '' Le laboureur Arepo dirige le travail des roues. ''

D'aucuns ont voulu trouver dans Arepo une origine gauloise avec le sens d'araire ou charrue. Cela améliore la phrase mais ne correspond guère aux dates !

 

Quand je vous disais que cela reste assez secret !

Après ce demi échec, ou demi succès, sur le sens, on voit par contre nettement l'aller retour des lettres qui en fait un parfait palindrome :

 
SATOR AREPO TENET OPERA ROTAS.

De là à penser que cet Arepo n'est qu'un laboureur de retour de l'opéra, il n'y a qu'un pas.

Pour compléter le tableau, on peut noter que les lettres employées sont toutes des lettres, et seulement les lettres, de PATER NOSTER. On peut essayer de l'écrire deux fois mais il n'y a qu'un seul N et un excès de A et de O. Il faut donc faire un croisement sur le N unique. Il reste alors deux A et deux O que l'on peut placer ailleurs et que certains veulent assimiler à l'alpha et l'oméga. On en a alors, bien sûr, déduit que l'inscription était un signe de ralliement chrétien, ce qui est loin d'être démontré !

 
P
A A O
T
E
R
P A T E R N O S T E R
O
S
A T O
E
R

Nous nous contenterons pour notre part de considérer cette inscription comme la Lucy de nos mots croisés.

Ensuite les chaînons sont surtout manquants !