samedi, avril 29, 2017
Login

Adherents

4• L'essor des mots croisés anglo-américains

   

À partir de cette invention de la case noire par Wynne les mots croisés prennent un essor exceptionnel.

 
   

Wynne tente sa chance en Amérique où le jeu prend un grand essor. La première grille y est produite par le New York World dans son supplément Fun du dimanche 21 décembre 1913.

Cette première grille a une forme de losange avec un noyau central de noires. Ce n’est donc pas encore le format qui nous est familier aujourd’hui.

Le repérage est indiqué pour chaque ligne, et donc pour chaque colonne par une numérotation dans les premières et dernières cases. Chaque définition est préfixée par le couple de numéros correspondant et il n’y a pas encore de notion d’horizontalement ou de verticalement.

Le mot FUN ( JEU ) qui est le nom du supplément où cette grille est publiée est préinscrit au sommet de la grille. Il s’ensuit que deux cases sont numérotées avec le F et avec le N de ce mot !

 

           

1

           
         

F

U

N

         
       

2

     

3

       
     

4

   

32

   

5

     
   

6

   

7

 

8

   

9

   
 

10

   

11

     

12

   

13

 

14

   

15

         

16

   

17

 

18

   

19

     

20

   

21

 
   

22

   

23

 

24

   

25

   
     

26

   

33

   

27

     
       

28

     

29

       
         

30

 

31

         
           

34

           

2-3

What bargain hunters enjoy. (Ce que les chasseurs d’affaires aiment)

4-5

A written acknowledgment. (Une reconnaissance écrite)

6-7

Such and nothing more. (Ainsi et rien de plus)

10-11

A bird. (Un oiseau)

14-15

Opposed to less. (Contraire de moins)

18-19

What this puzzle is. (Ce qu’est ce jeu)

22-23

An animal of prey. (Un animal de proie)

26-27

The close of a day. (La fin du jour)

28-29

To elude. (Esquiver)

30-31

The plural of is. (Le pluriel de est )

8-9

To cultivate. (Cultiver)

12-13

A bar of wood or iron. (Une barre de bois ou de fer)

16-17

What artists learn to do. (Ce que les artistes apprennent à faire)

20-21

Fastened. (Attaché)

24-25

Found on the seashore. (Trouvé en bord de mer)

10-18

The fibre of the gomuti palm. (La fibre du palmier gomuti)

6-22

What we all should be. (Ce que nous devrions tous être)

4-26

A day dream. (Un rêve éveillé)

2-11

A talon. (Une griffe d’oiseau de proie)

19-28

A pigeon. (Un pigeon)

F-7

Part of your head. (Une partie de votre tête)

23-30

A river in Russia. (Un fleuve de Russie)

1-32

To govern. (Gouverner)

33-34

An aromatic plant. (Une plante aromatique)

N-8

A fist. (Un poing)

24-31

To agree with. (Etre en accord)

3-12

Part of a ship. (Partie d’un bateau)

20-29

One. (Un)

5-27

Exchanging. (Faisant des échanges)

9-25

To sink in mud. (Tomber dans la boue)

13-21

A boy. (Un garçon)


Et la grille des réponses est la suivante :

            R            
         

F

U

N

         
        S A L E S        
      R E C E I P T      
    M E R E   F A R M    
  D O V E       R A I L  
M O R E           D R A W
  H A R D       T I E D  
    L I O N   S A N D    
      E V E N I N G      
        E V A D E        
          A R E          
            D            


Quelques traductions et explications pour les non anglophones :

FUN : nom du supplément du journal où la grille est parue
SALES : les soldes
RECEIPT : un récépissé
MERE : simple, tel quel.
DOVE : colombe (utilisé deux fois dans la grille)
HARD : dur, difficile ( la grille devait l’être puisque c’était la première ! )
LION : lion
EVENING : soirée
EVADE : Éviter
ARE : sont ( du verbe to be = être )
FARM : tenir une ferme, cultiver
RAIL : rail
DRAW : dessiner
TIED : attaché, lié
SAND : sable
DOH : C’est la note la tonique, mais probablement aussi la fibre de ce palmier
MORAL : moral, éthique
REVERIE : rèverie, songe
SERE : serre (d’un oiseau de proie)
FACE : Figure, face
NEVA : le fleuve russe Néva
RULE : gouverner, régir
NARD : Nard (lavande, valériane)
SIDE : Se ranger du côté de quelqu’un
SPAR : espar, morceau du mât
TRADING : faisant du commerce
MIRED : embourbé
LAD : jeune homme

On voit que la première technique consiste en de purs synonymes sans grande recherche.

Note : Comme nous le verrons plus loin, même si la forme et l’architecture des grilles actuelles américaines sont différentes, les définitions restent de la même sorte très elliptiques et simples.

Des erreurs typographiques répétées dans les grilles suivantes mettent en péril la continuation de leur publication mais les lecteurs en redemandent et la publication reprend.

Wynne ne sait pas cependant protéger son invention et en tirer l’avantage commercial qu’il serait en droit d’en avoir.

 

En Grande-Bretagne

 

Alors un autre anglais, Morley Adams, comprend mieux que l’inventeur tout le parti que l’on peut tirer de cette trouvaille et c’est lui qui va réussir en Angleterre, une dizaine d’années plus tard.

 

Quant au fameux The Times, il avait commencé par être très en retrait. Il publie même un article en décembre 1924 où il stigmatise l’esclavage des américains par les mots croisés qui étaient une menace parce qu’ils faisaient des incursions dévastatrices pendant les heures de travail de toutes les couches de la société !
Il faudra attendre janvier 1930 pour voir la première grille dans son supplément du week-end, puis des demandes de lecteurs pour que la rubrique démarre dans le quotidien en février 1930.

Les grilles produites alors sont plutôt grandes, avec une grande quantité de cases noires à disposition géométriques. De nos jours les grilles gardent ces formats dans les pays de langue anglaise. Le style actuel des définitions que l’on rencontre dans les problèmes anglais est assez différent du nôtre. Il est extrêmement codifié ce qui le rend assez intéressant et j’en ferai une analyse détaillée dans un autre article.

 


cruci.com - Tous droits réservés